La forêt

Le territoire communal est occupé pour moitié par la forêt
 
D’où vient-elle ? De l’immense forêt de l’Yveline, le massif de Rambouillet en est le principal vestige.
 

Propriété royale, cédée par Pépin le Bref à l’abbaye de Saint Denis, puis morcelée entre différents propriétaires dont la famille de Montfort, la forêt de Rambouillet se reconstitue au fil des siècles grâce à la famille d’Angennes, puis au Conte de Toulouse. C’est son fils, le Duc de Pinthièvre qui s’attache à augmenter la surface du domaine et à le bien administrer. Louis XVI, son royal cousin, grand amateur de chasse, acquière le château et la forêt de Rambouillet en 1783. La Révolution l’épargnera ainsi que l’Empire. Depuis cette période 1 500 ha furent ajoutés à sa surface pour atteindre aujourd’hui 14 800 ha.


Située aux marches Sud Ouest d’Ile de France sur une mosaïque de sols, aux reliefs variables, à hydromorphie importante, constituée de 75 % de feuillus et 25 % de résineux, cette forêt est d’une grande richesse biologique et d’une grande variété paysagère. Elle est gérée par l’Office National des Forêts pour répondre à quatre objectifs co-prioritaires : accueillir le public, protéger les milieux naturels et les paysages, produire du bois et gérer la grande faune.
 
Accueillir le public en  protégeant la nature, telle est la politique mise en œuvre. Elle répond au mieux aux différents usages d’un même espace tout en essayant de conserver à la forêt son caractère « naturel et sauvage ». Outre l’état, notre département et notre région prennent en charge financièrement cet accueil.
 
Protéger les milieux et les paysages.  La richesse biologique se devait d’être protégée. Plus de 600 ha de réserves biologiques domaniales ont donc été créées. Pour valider et suivre sa gestion, l’Office National des Forêts fait appel à un comité scientifique. Prochainement, la surface de ces réserves dépassera les 1 000 ha
 
Produire du bois de qualité. La production de bois d’œuvre est tout à fait compatible avec les fonctions récréatives et écologiques de la forêt. Par un ensemble de coupes et de travaux, le forestier assure une production de qualité qui s’inscrit dans une gestion durable au travers un plan d’aménagement
 
Gérer la grande faune. Elle passe par la régularisation des effectifs de grands animaux et des « nuisibles » pour assurer le maintien de l’équilibre agro-sylvocynégétique. Rambouillet est le dernier massif des Yvelines où il existe une tradition cynégétique vivace – chasse à courre, chasses à tirs, vénerie sous terre—permettent cette régularisation.
 
Notre village est idéalement situé pour que nous nous sentions concernés par la forêt et que nous nous l’approprions. Riche d’un patrimoine naturel, historique, d’équipements, de curiosités, de randonnées, de découvertes. Elle peut répondre à l’ensemble de nos attentes et participer à notre bien être. De nombreuses associations peuvent vous aider dans cette conquête sylvatique ; sachez les rejoindre.
 

La Table du Roi

Vous promenant en forêt aux alentours de midi, vous vouliez utiliser cette magnifique table pour goûter votre pique-nique, quelle sera votre surprise vous apercevant que les sièges sont bien éloignés de la table et qu’il n’est pas question de les rapprocher, c’est que vous n’êtes  pas en présence d’une table de pique-nique mais de la table de débotter de Louis XVI (1788) qui se situe à la rotonde de Serqueuse. Elle a été restaurée en 1960 par la SARRAF (Société des Amis de la Région de Rambouillet et de sa Forêt).